• Taguchi Junnosuke

                                    Taguchi Junnosuke

     

                            Taguchi Junnosuke

     

    Taguchi Junnosuke né le 29 novembre 1985 dans la préfecture de Kanagawa au Japon.

    Taguchi est entré à la Johnny's à l'âge de 14 ans, ce qui est assez tard pour un Johnny's. Si l'on fait la comparaison avec les autres KAT-TUN, on se rend compte qu'il est arrivé un an plus tard, ce qui lui a laissé moins de temps pour s'entraîner. Et pourtant... Même si Junno n'est pas le Johnny's le plus populaire, vous verrez qu'il mérite amplement sa place... Peut-être même plus que certains dont le nom vous revient souvent à l'oreille !

    Junno est un Johnny's débordant d'énergie : Par exemple, avez-vous déjà regardé un live de KAT-TUN sans avoir les yeux fixés sur Jin ou Kame ? Même si Junno ne chante pas exceptionnellement bien, il est extrêmement souple. C'est la raison pour laquelle Junno a tenté de rentrer chez les Johnny's : En fait, plutôt que de le faire continuer le basketball, sa mère qui est prof de danse l'a poussé à essayer quelque chose dans ce style pour exploiter ses talents au maximum. Et c'est sa formidable souplesse qui lui permet tout d'abord de sortir de supers figures, mais en plus d'être l'un des meilleurs danseurs de la Johnny's (Dans toutes les danses). Il s'est d'ailleurs cassé la jambe en 2004, et a dû rester six mois à l'hôpital notamment pour se faire opérer, mais il s'est quand même débrouillé pour participer au Summary of Johnny's World quelques temps après ! Et si Jin et Kame sont toujours devant dans les chorégraphies du groupe, Junno, du haut de son mètre quatre-vingt, est un véritable meneur. C'est à lui que s'adressent les cinq autres KAT-TUN lorsqu'il s'agit de reprendre un mouvement, une partie de leur chorégraphie. Et Junno ne dit jamais non...

    Et s'il accepte de si bon cœur, c'est parce qu'il est un peu comme le soleil du groupe. Sans lui, KAT-TUN manque carrément de punch. Disons qu'il est souvent là à sortir des trucs un peu à côté de la plaque, toujours le sourire aux lèvres.

    Son gag préféré ? « Iriguchi, deguchi, Taguchi desu !!! » Et les réactions à ses gags, farces et autres plaisanteries sont plutôt mitigées. Vous avez d'un côté ceux qui rigolent de bon cœur en se disant « Dans le fond, c'est pas drôle, mais il y croit tellement que ça le devient ! ». Après, on a ceux qui, comme les membres de KAT-TUN, rient également, mais plus de sa bêtise que du gag lui-même. Enfin, vous pouvez trouver ceux qui le regardent d'un air apitoyé, et qui pensent « C'est nul... ».

    D'un autre côté, il ne faut pas rater l'autre domaine dans lequel Junno se débrouille plutôt bien : La comédie. Entre l'ingénu Miura Seiji de Hanayome to Papa, le pétillant Ootori Keichiro de Happy ! et le narcissique Bido Granmarie de Yukan Club (Rôle pour lequel il a reçu une récompense du meilleur second rôle), il faut dire que Junno assure de plus en plus.

    Mais Junno, bien que très boute-en-train, a également ses petits défauts. Il semblerait en effet que son entourage n'apprécie pas toujours ses farces répétées. Selon Jin, le groupe ferait même parfois semblant de rire à ses blagues pour ne pas le vexer. Par contre, ils se gênent pas pour le vanner à tout bout de champ ! Vous avez jamais remarqué que Junno se faisait très souvent frapper et envoyer sur les roses ? En même temps, je pense que c'est surtout parce qu'il le prend plutôt bien, il hausse les épaules et tire un sourire, au lieu de partir bouder. Dans un sens, ça fait plaisir, des gens comme ça ! 

     

    Film

    - Mouhouhan 

     

    Dramas

     

    - Legal high (2012)

    - Inu wo kau to iu koto (2011) ~ Hotta Katsuhiko

    - kochira katsushika-ku kameari koen-mae hashutsujo (TBS, 2009, ep3)

    Yukan Club (NTV, 2007) Bido Granmanie

    - Hanayome to Papa (Fuji TV, 2007) Miura Seiji

    - Happy ! 2 (TBS, 2006) Ootori Keiichiro 

    - Happy ! (TBS, 2006) Ootori Keiichiro

    - Ganbatte Ikimasshoi (2005) Nakata Suburo

     

                     

    - Omae no Yukichi ga Naiteiru (TV Asahi, 2001)

    Shounen wa Tori ni Natta (TBS, 2001)